Droit du travail

- le salarié est responsable de la faute grave commise par un tiers, lorsque sa négligence ou sa mauvaise gestion a facilité ladite faute, même si c'est lui qui en a informé son employeur. - la faute grave commise par le salarié justifie son licenciement sans indemnité. Cour de cassation Arrêt n° 25Dossier n° 313/5/1/2008Résumé des faits :Un salarié chargé de la vérification et de la signature, conjointement avec le comptable, des comptes de l'entreprise a découvert, à la suite du départ du comptable, que des factures n'étaient pas enregistrées. Il en informât son employeur. Celui-ci a estimé que le salarié, de par sa fonction, avait commis une impéritie et une négligence ayant facilité le détournement, que c'était là une faute grave de sa part, et l'a licencié pour ce motif.Le tribunal, saisi d'une action en indemnité pour licenciement abusif, a fait droit à la demande du salarié, mais la cour d'appel...

Read MoreRead More

le téléphone portable est devenu inséparable de l'homme, son usage dans le lieu du travail peut être considérer comme un empêchement de production , et handicape de travail, la question qui se pose c'est: est ce que un employeur peut interdire l'utilisation personnel du téléphone portable dans le lieu de travail? le code de travail français a donné une repense dans son article(. 1121-1). qui stipule que : "L’employeur ne peut apporter des restrictions aux droits des salariés et à leurs libertés individuelles qui ne seraient pas justifiées par la nature de la tâche à accomplir ni proportionnées au but recherché " le code de travail marocain dans son article 39 ne peut supporter une telle interdiction que si cette interdiction est mentionner dans un règlement interne étant une règle de sûreté . alors la question se pose encore dans le cas ou la nature du travail impose cette interdiction , Ex; le...

Read MoreRead More

- le salarié est tenu de respecter la clause du contrat du travail lui interdisant de travailler chez une société concurrente pendant la durée convenue. - en cas de violation de la clause de non concurrence, l'employeur a droit à des dommages-intérêts, peu importe qu'il ait ou non subi préjudice du fait de la dite violation. - la fixation des dommages-intérêts relève du pouvoir discrétionnaire de la cour, non soumis au contrôle de la cour de cassation sauf en ce qui concerne les motifs, outre qu'elle n'est pas tenue de préciser les éléments sur lesquels elle s'est basée pour fixer l'indemnité jugée. Cour de Cassation Arrêt n° : 1385Dossier n° : 390/5/1/2010 « Sur le premier, le deuxième et le troisième moyens de cassation réunis : « attendu d'une part, comme il a été dit dans le motif de l'arrêt attaqué, qu'il a été établi par l'article 4 du contrat liant l'attaquant à la...

Read MoreRead More

- la constitution par le salarié d'une société exerçant la même activité que son employeur, constitue de sa part une concurrence déloyale justifiant son licenciement. - il n'y a pas lieu à dommages-intérêts pour résiliation du contrat de travail par l'employeur lorsque la concurrence et la responsabilité du salarié sont établies. Cour de cassation Arrêt n° : 853Dossier n° : 138/5/1/2009Résumé des faits :Un salarié a été licencié pour concurrence déloyale de son employeur, en ce qu'il aurait constitué une société exerçant la même activité que son employeur. Il saisît le tribunal de première instance d'une demande en dommages-intérêts pour licenciement abusif, en soutenant qu'il avait seulement acquis des actions dans le capital de la deuxième société, ce qui ne constituerait pas de sa part une activité concurrente de son employeur.Le tribunal a fait droit à sa demande mais la cour d'appel a annulé le jugement ainsi rendu, sauf en ce...

Read MoreRead More

حوادث السير بالمغرب  والتعويض عنها، منظم  من خلال ظهير 2 أكتوبر 1984  الذي فرض طريقة حساب التعويض   بجداول آمرة ولم يتركها خاضعة  للسلطة التقديرية للقاضي ،كما فرض  إلزامية  لمسطرة صلح أولية لاستخلاص التعويضات كما حدد عناصر تدخل لوحدها في تقدير التعويض مرتبطة بالسن و الدخل ...

Read MoreRead More

l'indemnité de chômage  au Maroc l'indemnité de chômage était l'objet d'une séance plénière Le 23 juillet 2014 qui a été consacrée à l'examen et au vote du texte de projet de la loi n° 03-14 complétant et modifiant le dahir n° 1-72-184 relatif au régime de sécurité sociale. En date du 10 Juin 2014, le projet a été adopté par la Chambre des conseillers.  Le 7 Juillet 2014, la commission des affaires sociales à la Chambre des représentants a examiné en première lecture, le projet de la loi n° 03-14 complétant et modifiant le dahir n° 1-72-184 relatif au régime de sécurité sociale. l'indemnité de chômage c'est un projet ancien qui date depuis l'année 2000 qui se réalise en 2014 pour la première fois au Maroc. il était  prévu et attendu ,ainsi devenu une grande attente pour le secteur du travail au Maroc. L'indemnité de chômage est mise en œuvre au mois de Janvier (2015)...

Read MoreRead More

[vc_row row_type="row" use_row_as_full_screen_section="no" type="full_width" text_align="left" box_shadow_on_row="no"][vc_column][vc_column_text] Le  (CDD) : bientôt limité dans des secteurs d'activité    le contrat à durée déterminé prévu par l'article 16 du code de travail , été conditionné par une loi réglementaire qui déterminera les secteurs d'activité et les cas exceptionnels ou on peut le conclure. En application de l’article 16 de loi 65/99 formant code du travail, un nouveau projet de décret verra bientôt le jour pour déterminer les secteurs d'activité et les cas exceptionnels dans lesquels des contrats à durée déterminée peuvent être conclus. le législateur marocain va bientôt donner un sens à l'article 16 , et ajouter une mesure de protection aux salariés qui n'avaient pas le chois de refuser un contrat de travail à durée déterminée CDD. après l'approbation de ce texte réglementaire ont peut dire que tout les contrats de travail seront des contrat à durée déterminée sauf les contrat cités dans l'article 16 du code...

Read MoreRead More

le salarié étranger au Maroc est toujours en CDD: Le contrat à durée déterminée prend fin pour plusieurs causes dont la volonté de l'une des parties d'y mettre fin unilatéralement avant l'expiration de sa durée lorsqu'il a des motifs justifiant cette résiliation. Les contrats de travail conclus avec des étrangers sont régis par le dahir du 15 novembre 1934 et ont une durée limitée qui prend fin à l'expiration de la durée pour laquelle ils ont été conclus. Ils conservent ce caractère même dans le cas où ils auraient été renouvelés à l'expiration de la durée autorisée, et chaque période est indépendante de celle qui l'a précédée. La coure d’appel social de Casablanca Arrêt n° 3499 du 05/04/2004Dossier N° 3481/2002. le salarié étranger au Maroc n' est pas couvert par le code de travail: Le détachement est une mesure temporaire et par nature révocable. Chaque partie peut y mettre fin, à tout moment, même avant...

Read MoreRead More

le salarié étranger au Maroc :code de travail/ Cabinet d'avocat NKAIRA résumé des faits: Cour de cassation Arrêt n° : 1497 du 27/10/2011 Dossier N° 1314/5/1/2010 un salarié étranger cadre d'une entreprise (la SNI) depuis 1995, a été affecté par cette dernière à une autre entreprise où il a été nommé directeur général en 2000. Lorsqu'il a été mis fin à ses fonctions dans la deuxième société (l'attaquante) en 2003, il intentât une action en dommages intérêts pour licenciement abusif.Le tribunal a fait droit à sa demande par un jugement dont appel a été interjeté par les deux parties.La cour d'appel a rendu un arrêt par lequel elle réformât le jugement, en augmentant les dommages-intérêts jugés en faveur du demandeur.La société s'est pourvue en cassation contre cet arrêt, en invoquant comme moyen de cassation :que la cour a considéré, à tort, que le contrat liant le défendeur au pourvoi à la SNI...

Read MoreRead More

L’obligation légal et la clause contractuelle de non concurrence : La clause de non concurrence dans le domaine du travail, veut dire que le salarié à une obligation de ne pas concurrencer son employeur. Cette obligation née de la loi, car le fait de travailler avec une entreprise implique une obligation directe du salarier de s’interdire tout comportement qui peut représenter un acte de concurrence déloyal . Dans ce sens la cour de cassation marocaine a considéré que: " En créant une société concurrente ayant la même activité que celle de l'employeur, le salarié a contrevenu au contrat de travail, où il s'est engagé formellement à s'abstenir de le faire, et à ne pas user des moyens, informations et styles propres à son employeur, violant ainsi son engagement. Il s'agit là d'une faute grave justifiant son licenciement." L a Cour Suprême Arrêt n° 330Dossier n° 83853 Arrêt n° 330 du 22/08/1980 L’employé à une obligation de fidélité...

Read MoreRead More