Blog

Un salarié ambitieux cherche toujours  à évoluer dans son poste et dans son milieu de travail, et bien pour y arriver la plus part consacrent leur temps à démonter leurs compétences pour donner plus de satisfaction, afin d’avoir plus d’avantages, ainsi évoluer dans la société. Or , parfois l’employeur procède à un changement radicale de la nature du travail du salarié . Tout d'abord la règle est  que l’employeur  détermine les conditions du contrat de travail en fonction de ses besoins, en application  de cette règle le salarié doit   se conformer aux ordres de son employeur. Mais est ce que cette règle coiffe toutes les décisions de changement de travail ? En premier lieu ce changement ne pose pas de problème quand il est demandé par le salarié pour obtenir une meilleure rémunération, et de meilleures conditions de travail ou un nouveau poste. Par contre le problème se pose quand c’est l’employeur qui le demande ou...

Read MoreRead More

les salariés et les cadres soufrent d’une inégalité sauvage. Pour avoir un bon poste et un bon salaire ; faut-il travailler dure ? En principe oui , mais en réalité malheureusement c’est autres choses qui fait qu’un jeune recruté(e) touche plus que d’autres salariés de la même qualification. La loi marocaine a interdit ce comportement, le problème c’est que les salariés ne peuvent pas se manifester, et demander leurs droits comme prévu par le code de travail marocain. Est également interdite à l'encontre des salariés, toute discrimination fondée sur la race, la couleur, le sexe, le handicap, la situation conjugale, la religion, l'opinion politique, l'affiliation syndicale, l'ascendance nationale ou l'origine sociale, ayant pour effet de violer ou d'altérer le principe d'égalité des chances ou de traitement sur un pied d'égalité en matière d'emploi ou d'exercice d'une profession, notamment, en ce qui concerne l'embauchage, la conduite et la répartition du travail, la formation professionnelle, le salaire, l'avancement, l'octroi des avantages sociaux, les mesures disciplinaires...

Read MoreRead More

L’expertise dans le domaine maritime dans la plupart du temps est libre , déclenchée par une simple demande d’une ou de plusieurs parties dont le  but est de prouver l'existence des avaries ,évaluer les dommages et désigner le responsable. L’expertise même si elle n’est pas ordonnée par  un tribunal, elle doit respecter les formalités juridiques prévues dans les articles 59et 63 du code de procédure civile. Dans le respect des conditions qui reviennent  à la nature des opérations dans le domaine du transport maritime. L’expertise doit remplir des conditions de validités pour qu’elle soit recevable dans un litige maritime,dont les plus importants qui rendent l'expertise crédible  sont les suivants; Le principe du rapport d'expert immédiat L'expertise dont il est tenu compte en matière maritime est celle qui est effectuée dès l'arrivée de la marchandise au port. Le transporteur maritime est tenu pour responsable, dès lors qu'il est établi que le préjudice a été causé à...

Read MoreRead More

Les réserves expriment le mécontentement du demandeur, d'ailleurs elles doivent empêcher la naissance d'une présomption. Cependant, cette présomption de livraison conforme ne pourrait être détruite que si le destinataire donne un avis de perte ou de dommage, y compris celui résultant d'un retard à la livraison dans les délais et selon la forme exigée. Quant à la convention de Hambourg, la présomption de la livraison conforme pourra être combattue par la preuve contraire ce qui explique que la convention de Hambourg était moins rigoureuse que les règles posées par le DCCM. L'article 262 du DCCM traite seulement des pertes partielles et les avaries particulières, c'est ainsi que la perte est dite partielle quand il n'y a pas eu de perte totale des marchandises, la qualité des preuves produites par la partie ayant subi le dommage est liée à l'efficacité de l'action en dommages et intérêts. Par ailleurs, la personne désignée par le connaissement comme...

Read MoreRead More

Lorsque les marchandises sont expédiées sans réserve du transporteur maritime, ce dernier  ne peut pas  repousser  sa responsabilité des dommages que la marchandise peut subir, sauf s’il arrive à prouver  qu’il a mis en place toutes les précautions et procédures nécessaires pour assurer que la marchandise  arrive au destinataire sans dommages. Dans le cas contraire, le transporteur maritime garantit des défauts qui peuvent être enregistrés sur les produits, y compris des objets étrangers qui peuvent être mélangés avec la marchandise objet du contrat de transport maritime. la cour d’appel commercial de Casablanca le confirme dans son arrêt  en date du 29/03/2011. Par ailleurs, le législateur marocain dans le droit commercial maritime marocain lie la responsabilité du transporteur à la garde et à la livraison des marchandises au destinataire. Il considère que le transporteur maritime est responsable du dommage de la marchandise durant le trajet  du port d’embarquement jusqu’à la livraison au destinateur. Cependant, dans la...

Read MoreRead More

Le rôle de l’agent maritime se concentre dans la représentation des armateurs dans les opérations en relation avec les autorités portuaires et la coordination avec les différents acteurs  en générale il assure  la consignation de plusieurs armateurs, opérateurs de navires et affréteurs . souvant l'agent maritime agit étant que mandaté pour le compte de l'armateur , mais il arrive qu'il en étant une partie au contrat de transport maritime , est ce qu'il a le droit ou non de participer directement dans le contrat de transport maritime? Un agent maritime qui participe dans un contrat maritime, ne peut pas prétendre qu’il est un tiers dans la relation du contrat de transport maritime, par le prétexte que la relation existe naturellement  entre le transporteur maritime et le propriétaire de la marchandise. La cour d’appel de commerce à Casablanca c’est prononcé dans un cas similaire dans le quel un agent maritime a maintenu qu’il est...

Read MoreRead More

Dans le contrat de développement de logiciel informatique, le client commande à un prestataire qui est le développeur de logiciels informatique un logiciel qui repend à des critères définis  dans un cahier des charges, afin de trouver des solutions informatiques  particulières à la gestion de ses activités.. le contrat peut prévoir que l’éditeur donne un droit d’usage dans le cadre d’une licence, ou la cession les droits de propriété intellectuelle. Ce contrat se base sur  le bon fonctionnement des obligations de conseil et de collaboration. Le contrat de développement de logiciel est très particulier il comprend trois principaux phases . la première phase : le test le client et l’éditeur ont besoin  de tester le logiciel informatique et le mettre en œuvre, afin de démontrer qu’il repend au cahier de charge près défini. Cette première étape nécessite une collaboration étroite entre le client et l’éditeur dans le but de faire du logiciel une solution personnalisée des...

Read MoreRead More

Fuite des cerveaux: 91% des Marocains veulent partir travailler à l'étranger Mais 74% de ceux qui y sont installés espèrent revenir un jour. Par Yasmine Bidar izusek via Getty Images   Qui sont les Marocains diplômés qui quittent le royaume pour migrer à l’étranger? Pour quelles raisons les jeunes talents choisissent de partir? Comment retenir et fidéliser les cerveaux marocains ? Autant de questions auxquelles a tenté de répondre ReKrute, le portail marocain pour l’emploi, à travers une enquête menée auprès de 1.882 personnes dont la moyenne d’âge est de 35 ans, avec des profils Bac+3 ou plus. Entre autres chiffres marquants, on y apprend que 91% des Marocains souhaitent travailler à l’étranger. Un nombre conséquent qui illustre une réalité: les cerveaux marocains fuient le pays pour prétendre à une meilleure carrière sous d’autres cieux. “Il semblerait que les entreprises marocaines n’engagent pas les efforts nécessaires pour retenir et fidéliser les talents marocains”,  souligne...

Read MoreRead More

[vc_row row_type="row" use_row_as_full_screen_section="no" type="full_width" text_align="left" box_shadow_on_row="no"][vc_column][vc_column_text] Parmi les 8.000 hauts cadres marocains formés dans les secteurs public et privé du royaume et quittant chaque année le pays, on trouve des centaines d'ingénieurs. Leur nombre équivaut à celui des diplômés annuels des quatre écoles d'ingénieurs de l'université Hassan II de Casablanca. C'est une douloureuse fuite de cerveaux que connaît le Maroc. Chaque année, plus de 600 ingénieurs quittent le pays, selon le ministre de l'Education nationale, Saïd Amzazi. C'est ce que nous révèle le quotidien L'Economiste qui, dans son édition du 26 juillet, précise que le ministre intervenait à l'occasion de la remise des diplômes de la 29ème promotion de l'Ensem, parrainée par Fiat Chrysler Automobiles Maroc. Le nombre d'ingénieurs qui font le choix de faire carrière hors du Maroc équivaut au nombre de diplômés par an des quatre écoles d'ingénieurs de l'université Hassan II de Casablanca. Mais le phénomène de l’exode des cadres...

Read MoreRead More

Baisse du taux de chômage au Maroc, selon Yatim Le taux de chômage a baissé de 10,6% à 10% au troisième trimestre de 2018, par rapport à la même période en 2017, a affirmé, mardi 8 janvier 2019 à Rabat, le ministre de l’Emploi et de l’Insertion professionnelle, Mohamed Yatim. En réponse à une question orale sur le « l’augmentation du taux de chômage », présentée par le groupe Haraki à la Chambre des conseillers, Mohamed Yatim a expliqué que le volume global d’emploi a augmenté de 122 000 postes, soulignant que les postes d’emploi rémunérés représentent 85%. Le ministre a également noté une baisse du taux de chômage parmi les femmes et les jeunes de 15 à 24 ans, faisant état de la création lors des dernières années (2017 à 2019) de 138.491 postes d’emploi dans le secteur public, dont 70.000 contractuels et ce, sans prendre en considération les établissements publics. L’approche gouvernementale en...

Read MoreRead More